LA FORMATION EN ORTHOPHONIE


Les études d'orthophonie durent 5 ans. le diplôme, délivré en fin de formation, est nommé CCO (Certificat de Capacité en Orthophonie). 
En France, il existe 20 centres de formation, rattachés aux UFR de médecine.

Amiens, Besançon, Bordeaux, Brest (ouvre en 2018), Caen, Clermont-Ferrand, Limoges, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Paris, Poitiers, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Tours

Le CFUO a été construit en 1968 et fête donc ses 50 ans ! 
Pour la rentrée 2017-2018, le numérus clausus était fixé à 48 élèves. 
Cette année, le numérus clausus augmente pour laisser entrer 50 nouveaux arrivants. 

Le grade master pour les études d'orthophonie a été adopté en 2013. L'organisation des études est donc modifiée.

Les thématiques traitées restent les mêmes que pour le cursus en quatre ans, mais le volume horaire est fortement revalorisé pour permettre d'aborder certains sujets plus en profondeur. C’est le cas, notamment, sur les thèmes de la prévention et du dépistage chez les jeunes enfants ou encore des avancées technologiques qui font évoluer certaines pratiques (par exemple l’implantation de cellules dans l’oreille pour des adultes qui ont perdu de l’audition). Les études abordent dorénavant davantage de matières scientifiques permettant d'établir des bases solides pour l'acquisition des connaissances médicales indispensables à l'exercice du métier. 

Des stages sont inclus dans le cursus durant les  années d'études, permettant d'observer les milieux scolaires, hospitaliers et les structures d'accueil dans un premier temps, puis de participer aux activités de professionnels orthophonistes.

A Tours, nous avons quelques cours mutualisés. En première année, c'est avec les orthoptistes (biologie, infectiologie et hygiène) et les ergothérapeutes (sciences de la société). 

Il nous arrive aussi d'avoir cours à la fac de médecine. 

Les partiels ont lieu en décembre et en mai avec à chaque fois une semaine de révision au préalable. La session de rattrapages est organisée en juin.

Le CF tourangeau: la vision des élèves


  • Adeline (2A):

 

Une maquette respectée: une formation sérieuse et complète

"Tours a choisi de remanier un minimum (dans la mesure des pourcentages autorisés) la maquette en vigueur depuis la réforme de 2013. Cette adaptation, validée par les ministères, est extrêmement bien appliquée! Les remarques des étudiantes sont prises en compte et des changements sont opérés sur leurs avis. 

De plus, les professeurs et intervenants qui nous font cours, sont très qualifiés : chercheurs de l’Inserm, chefs de service hospitalier, chirurgiens renommés…qui savent nous transmettre leur savoir avec passion.

La première année est plutôt consacrée aux enseignements théoriques, cependant les professeurs veillent toujours à mettre en lien les enseignements avec notre futur métier !

Et enfin, dans une même matière, plusieurs professeurs peuvent intervenir, ce qui nous permet d’avoir plusieurs points de vue, plusieurs explications.

Concernant la promo, nous sommes 44 (attention, 48 places pour l'an prochain!!!). Cette taille nous permet de trouver des personnes qui nous correspondent mais aussi de connaître et de côtoyer tout le monde! De plus, l'ambiance intra et inter-promo est tout simplement géniale!! 

L'association des étudiantes, l'ATFO, est très active. Des VP motivés qui mettent en œuvre des soirées, des actions solidaires mais aussi très impliqués dans la revalorisation des compétences!"


  • Colleen (2A)

 

 

Beaucoup de TD dès la première année

"Bonjour à tous! Le concours de Tours est le seul que j'ai obtenu donc je n'ai pas eu de choix à faire, mais je peux vous dire que c'est la meilleure chose qui me soit arrivée!! Tours est une ville à taille humaine, le prix des logements reste raisonnable et l'école d'orthophonie est vraiment super. A Tours il y en a vraiment pour tous les goûts: la culture, les magasins, le sport, la fête ;) La faculté de médecine est très bien réputée et l'enseignement y est de qualité. Il n'y a plus de spécialités dans les écoles d'orthophonie mais de nombreux professeurs font partie d'un grand centre de recherche sur l'autisme (ce qui permet de faire plein de parallèles dans les cours c'est vraiment très intéressant!!). De plus, il y a un truc vraiment hyper génial à l'école de Tours, on a des TD dans les labos d'anatomie. Récemment on a été observer des découpes de cerveaux, ce qui est vraiment un atout pour visualiser et mettre en forme la théorie! Dans tous les cas, si vous choisissez de venir à Tours, vous aurez fait le bon choix :) Je vous souhaite beaucoup de courage pour passer cette ultime étape qui est le concours, croyez en vous, rien est impossible."


  • Aurélie (2A)

 

"Des enseignants engagés dans la recherche

Ville sympa, locaux de l’école tout neufs, soirées de folie, sweats de promo irrésistibles… mais venons-en maintenant aux choses sérieuses : la formation !

Les cours en première année sont très riches et diversifiés : sciences de l’éducation, sciences de la société, psychologie, phonétique, génétique, embryologie… Et beaucoup de nos intervenants appartiennent à des équipes de recherche. C’est passionnant.

Ainsi, plusieurs d’entre eux sont membres d’une unité de l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) avec l’Université François Rabelais de Tours.

- Par exemple, l’unité “Imagerie et Cerveau” UMR930 s’intéresse au développement cérébral normal et pathologique, de la période périnatale à l’âge adulte. Je vous invite à aller consulter le site qui présente leurs travaux et publications. Il y a 5 équipes au sein de cette unité, dont l’unité Autisme, l’unité Image et ultrasons et l’unité Neurogénétique à laquelle appartiennent nos enseignants en sciences du langage, en neurosciences et le directeur de notre école, le Pr Lescanne, professeur des universités et praticien hospitalier ORL et chirurgie cervico faciale.

- Il y aussi l’unité U966 « Morphogenèse et Antigénicité du VIH et des Virus des Hépatites » où travaille notre enseignant en biologie cellulaire. En 2016, cette équipe a été la première au niveau international à observer le virus de l’hépatite C (ou VHC) au microscope électronique.

Enfin, un dernier exemple pour vous convaincre de l’intérêt de notre formation et de l’engagement de nos intervenants dans la recherche, avec le laboratoire « Psychologie des Ages de la Vie (PAV) » dirigé par un de nos professeurs, M. Roger Fontaine. L’objet d’étude de l’équipe est l’analyse psychologique des déterminants et des conséquences des processus adaptatifs, aux différents âges de la vie, dans des contextes et situations déstabilisantes diversifiés.